Eglise 2 Histoire

 

En 717, saint Gobrien, évêque de Vannes, guérissant le mal des Ardents, quitta son siège et vint au bord de l'Oust chercher la solitude. Il fut inhumé dans son oratoire au hameau nommé encore aujourd'hui Saint Gobrien. Autour de cet ermitage s'éleva bientôt un village, qui devint assez considérable pour être appelé le Bourg de Saint-Gobrien.

 

Eglise de Saint Servant

 

 

 

 

Le chef-lieu de la paroisse fut-il d'abord établi eu ce lieu, avant de l'être au bourg actuel de Saint-Servant ? On ne le sait pas ! Mais ce qu'on sait, c'est qu'après le passage des Normands, lors de la restauration religieuse du XIème siècle, Saint-Servant devint le chef-lieu du doyenné de Porhoët. Ce doyenné, qui s'étendait depuis le Blavet jusqu'à Saint-Marcel et depuis l'Oust jusqu'à Colpo, comprenait 46 paroisses ou trêves. La paroisse de Saint-Servant , n'étant pas la plus importante ni la plus centrale du doyenné, semble avoir été choisie pour chef-lieu à cause de l'ermitage et du tombeau de saint Gobrien.

d'après J-M. Le Mené.